Blog

Interview Happyfizz dans le journal “Le Télégramme” de Vannes le 08 avril 2017 !

Natacha Tessier coach les femmes pour qu'elles aient davantage d'assurance en elle-même dans le monde de l'entreprise.

Natacha Tessier coach les femmes pour qu’elles aient davantage d’assurance en elle-même dans le monde de l’entreprise.

Au salon Intensément féminin, il y a des défilés de mode, des animations sportives, 80 exposants et miss sirène. Mais il y a aussi des conférences. Celle de Natacha Tessier, cadre pendant 15 ans dans l’industrie, devenue coach professionnelle. Elle est intervenue sur la place des femmes dans l’entreprise. Et il y a du boulot !

Quel est votre parcours professionnel ?
J’ai été pendant 15 ans responsable juridique dans de grands groupes industriels, en Bretagne et ailleurs. Puis j’ai voulu me concentrer sur l’accompagnement des personnes et des organisations. J’ai créé ma société Happyfizz. Mon coeur de cible, ce sont les femmes dans l’entreprise.

Quel constat faites-vous ?

Et bien si l’on en croit la loi de 2011 sur l’égalité professionnelle, les femmes devraient représenter 40 % des membres des conseils d’administration des entreprises. La date butoir pour son application, c’est cette année. Et bien entendu, la loi n’est pas appliquée.

Est-ce que cela avance tout de même ?

Oui, il y a du progrès. Mais je préférais que les femmes gagnent leur place parce qu’elles ont fait ce qu’il fallait pour le faire, plutôt que grâce à un système de quota. Dans l’une des entreprises dans laquelle j’ai travaillé, nous étions cinq femmes au conseil de direction pour… 25 hommes. Il y a du chemin à faire, mais cette notion d’égalité va être longue à mettre en oeuvre, parce qu’il y a derrière toute une culture et des dizaines d’années d’éducation à remettre en question. 

Que dites-vous aux femmes qui viennent vous voir ?

 Souvent, les femmes ont des idées négatives d’elles-mêmes. Elles n’osent pas prétendre à une évolution professionnelle. Il y a une espèce d’autocensure féminine. J’en connais qui ont 20 ans d’ancienneté dans une boîte et qui n’ont jamais osé demander une augmentation. Il faut lutter contre ces idées en se persuadant qu’elles n’ont rien de rationnel. Avec ces femmes, je travaille sur des techniques d’affirmation de soi. Mon discours est celui-ci : Oser, c’est prendre le risque de réussir ! 

La femme n’est-elle pas contrainte par les obligations de la vie de famille ?

L’économiste Thomas Piketty dit que tant qu’il y aura des réunions après 19 h, on ne pourra pas parvenir à une véritable égalité professionnelle, mais aussi à une bonne répartition des tâches domestiques. Maintenant, on constate qu’il y a des nouveautés au niveau des méthodes de travail. Il y a le télétravail, des conciergeries, des crèches d’entreprises. Pour la nouvelle génération, celle que l’on nomme les Y et Z, sa première attente est de pouvoir concilier vie personnelle et vie professionnelle. Les entreprises doivent impérativement se saisir de ce sujet, car il y a encore du chemin à faire.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/intensement-feminin-oser-c-est-prendre-le-risque-de-reussir-09-04-2017-11468624.php#BByrzQSbLAeWtFMv.99

Lien de l’interview dans “Le Télégramme” :

http://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/intensement-feminin-oser-c-est-prendre-le-risque-de-reussir-09-04-2017-11468624.php

Happyfizz était présente au Forum Start-Up à la Rennes Business School

Lundi 27 mars, j’ai eu la chance de participer au Forum Start-Up à la Rennes Business School. Des échanges très riches avec les étudiants de l’ESC. Merci à l’Association Start You Up http://start-you-up.fr/asso/ pour l’invitation ! A bientôt !

Happyfizz au Forum Start-Up de la Rennes Business School
Stand Happyfizz au Forum Start-Up Rennes Business School
Happyfizz se décline en kakémono !

Conférence Happyfizz au Salon “Intensément Féminin” à Vannes le 08 avril 2017 à 17h

Venez nombreuses et nombreux au Salon “Intensément Féminin” à Vannes les 08 et 09 avril prochain.

J’interviens le samedi 08 avril à 17h pour une conférence de 45 min sur le thème : “Réussir en tant que femme en entreprise”.

Egalement, j’aurais le plaisir d’échanger avec vous sur le stand Happyfizz n°75. Il me reste quelques invitations, n’hésitez pas à les demander (ntessier@happyfizz.fr ou formulaire de contact sur www.happyfizz.fr).

Retrouvez le programme : Salon-conférence Happyfizz

A bientôt !

 

 

Conférence Cycle 2017 Happyfizz – Saint-Grégoire

“Être une femme en entreprise en 2017 : portrait”.

Happyfizz convie les femmes des parcs d’affaires de Saint-Grégoire à la première conférence du cycle 2017 conférences & ateliers Happyfizz. Evénement limité à 15 participantes pour des échanges interactifs ! Cocktail prévu.
15 € TTC (inscrivez-vous : ntessier@happyfizz.fr ; 06.59.10.26.60). Lieu : Espace Performance, Bât. C2. Saint-Grégoire.

“La paix, ça s’apprend !” Thomas d’Ansembourg et la Communication Non Violente

J’ai eu l’occasion d’assister, cette semaine, à la très intéressante conférence donnée (devrais-je dire “animée”) par Thomas d’Ansembourg, ayant pour thème : “La paix, ça s’apprend !”, titre de son dernier ouvrage co-écrit avec David Van Reybrouck (éditions Acte Sud, nov. 2016).

Thomas d’Ansembourg est un ancien avocat belge, qui a travaillé avec de nombreux jeunes en difficulté, avant de devenir thérapeute avec une approche basée, entre autre, sur la Communication Non Violente.

Que peut-on retenir de cette conférence et de ce livre ?

  • Notre société est établie sur un rapport de forces : nous apprenons à faire la guerre, nous avons un budget et un Ministère dédié à la guerre, nous faisons de la recherche et du développement en matière de guerre. A quand un Ministère de la Paix avec des moyens financiers, de l’innovation sur la paix, et des cours dispensés sur la paix dans notre système éducatif ?
  • Prendre conscience que, si on sait faire la guerre et qu’on l’apprend, on sait faire la paix et ça s’apprend. Comment ?

L’hygiène de conscience : je clarifie ce qui fait sens pour moi, et ce qui fait paix pour moi. Posez-vous ces 3 questions :

  1. quand vous pensez à un moment de paix, quels sont vos besoins nourris ?
  2. qu’est-ce-que cela vous fait physiquement ?
  3. comment vous sentez-vous ?
  • La violence est l’expression tragique de nos besoins insatisfaits et produit des phénomènes de compensation (tension, mal-être, addictions, etc). Il est donc essentiel de travailler sur ses émotions, sur la connaissance de soi. Comment ?

La Communication Non Violente (CNV) est un des moyens :

     – transformer les jugements en la traduction de sentiments et de besoins.

     – lutter contre les croyances et les préjugés : quitter “l’enfer-mement” et se faire confiance petit à petit.             Accueillir ses besoins.

     – transformer les “il faut” en “je tiens à”, “j’aime”.

    – accompagner la personne vers plus d’autonomie, et donc plus de liberté. C’est le travail du coach.

Je vous conseille la lecture de ce livre de 70 pages qui nourrit notre réflexion sur les violences qui déchirent notre société et les outils qui existent à portée de main pour apprendre la paix.

Une offre exclusive réservée aux femmes des parcs d’affaires Espace Performance, Alphasis et Edonia à Saint-Grégoire (35)

 Delphine  

 1 Comment

Fév25

Un cycle de conférences et d’ateliers est proposé, une fois par mois, aux femmes des parcs d’affaires Espace Performance, Alphasis et Edonia à Saint-Grégoire (35).

Des échanges professionnels, en toute convivialité, au cœur des parcs affaires de Saint-Grégoire (Espace Performance, Alphasis, Bât.C2). Si vous travaillez dans ce secteur, demandez-moi le programme 2017 et les tarifs. Les places sont limitées à 12 participantes par événement, inscrivez-vous !

ntessier@happyfizz.fr

06.59.10.26.60

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *